parcourir : galerie > Insolites
parcourir : blog photo > Insolites

Fiche Photo

Photo précédente : Poignée de voiture

Mirage III RD

Photo suivante : Dépôt de verre
Mirage III RD

L'histoire de Marcel Dassault


Marcel Dassault, de son vrai nom Marcel Bloch, est né le 22 janvier 1892 à Paris. Il est diplômé de l’école supérieure d’aéronautique en 1913 et c'est en 1916 qu'il créé une hélice révolutionnaire baptisée « éclair ».
Après la guerre il se détourne de l'aéronautique mais revient finalement à l’aviation en 1930. Lorsque la Deuxième Guerre mondiale éclate, ses appareils contribuent à la défense du ciel de France en 1939-1940.

Refusant de collaborer avec l'envahisseur, il connut pendant l'occupation le fort de Montluc puis le camp de Drancy avant d'être déporté à Buchenwald pendant huit mois.

Après la guerre, il décide de changer de nom pour devenir Marcel Dassault que tout le monde connait aujourd'hui pour ses fameux avions à réaction dont il est l'inventeur.

Les premiers avions à réaction


Le MD-450 Ouragan est premier avion à réaction de l’armée de l’Air française. Il a été mis en exploitation en 1949 et ce fut un grand succès commercial. Ensuite ce fut le Mystère IV qui a été utilisé par l'armée des Etats-Unis. Mais le plus grand succès revient aux avions à réaction « Mirage ».

Le Mirage III est le premier monoréacteur de chasse à aile delta de chez Dassault. Il peut atteindre des vitesses de Mach 2. C'est dans les années 1956-1957 qu'il a vu le jour et il a ensuite été construit à plus de 1400 exemplaires et a été pendant plus de 40 ans dans de très nombreux pays du monde.

Le prototype du Mirage IV effectue son 1er vol le 17 juin 1959. Il s'agit cette fois d'un bombardier.

Le Mirage F1 a été mis en service en 1973 en vue du remplacement des Mirages III. Il s'en distingue beaucoup car il n'a pas les ailes delta. Il a été construit à plus de 700 exemplaires utilisés dans 11 pays.

Puis ce fut le Mirage 2000 qui a été mis en service en 1984. L'Armée Française en a utilisé 315 exemplaires alors que 286 autres ont été exportés dans 8 pays.

Le dernier né de Dassault Aviation (alors que le Mirage 4000 n'est qu'un prototype), est le fabuleux Rafale que la France s'apprête à en vendre 126 à l'Inde. Le Rafale est un si bel avion qu'il est très cher et il n'a pour l'instant connu aucun succès commercial.

Le Mirage III R


Dès 1958 on met à l'étude une version « reconnaissance » pour le Mirage III. Il s'agit de la version Mirage III R qui verra le jour en octobre 1961.

Le premier Mirage III R n'est pourtant pas si particulier que cela. On a pris un Mirage III de combat et on lui a ajouté des caméras. Mais le but était seulement de faire des essais d'aérodynamisme avec le nouveau nez de l'avion.

Le Mirage III R définitif aura un tout nouveau réacteur : le SNECMA ATAR 9C. Ca fait de lui bel et bien un Mirage de seconde génération. En informatique on appellerait ceci un Mirage III V2.0.

C'est à bord d'un Mirage III R que Jacqueline Auriol a battu son propre record du monde de vitesse féminin en parcourant 100 km en 174 secondes à la moyenne de 2030 km/h.

Les caméras du Mirage III R


Le Mirage III R est doté d'un nez à facettes dans lequel sont percés 10 ouvertures destinées à différents appareils de photographie ou des caméras.
A l'époque, il n'y avait pas de photographie numérique. Les films réalisés depuis l'avion étaient dans un format de pellicule 12x12 cm. Il fallait développer le négatif comme pour une pellicule photo argentique.

Le Mirage III R est également doté d'un système d'infrarouge qui a été surnommé le « Cyclope ». Ce système est malheureusement inutilisable en cas de pluie et par une trop forte humidité.

Un autre système lui a donc été ajouté pour pouvoir être opérationnel dans toutes les conditions météorologiques : Le SLAR. Il s'agit d'un système radar.

Le plus gros défaut de cet avion est en fait son système de navigation qu'il est impossible de modifié une fois en vol.

Le Mirage III RD


Le Mirage III RD constitue une amélioration du Mirage III. Seulement 20 ont été fabriqués. Cet avion dispose d'un dispositif supplémentaire de navigation couplé à un radar à effet Doppler. Ils sont reconnaissables à leur petite bosse qui se trouve sous l'avion entre le nez et le train d'atterrissage.

Les premiers Mirage III RD sortent des usines à partir d'avril 1968.

Qui utilise le Mirage III RD ?


La France ne possède qu'une unité de reconnaissance. Il s'agit de la 33° Escadre de Reconnaissance basée à Strasbourg. La 33° Escadre de Reco utilisait auparavant des Republic RF 84F. Leur premier Mirage III R arrive le 7 juin 1963. C'est l'escadron « Moselle » qui en bénéficie. En 1964 ce fut le tour de l'escadron « Savoie » et finalement l'escadron « Belfort » est équipé en 1967.

Cet exemplaire porte le numéro de série 356. Il opéra au sein de l'escadron de reconnaissance 03/33 Moselle situé sur la base aérienne 278 de Strasbourg. Il a été offert par la base aérienne de Strasbourg à la ville d'Ambérieu en Bugey le 25 juin 1993.

Le Mirage III RD à été en service dans l'armée de l'air française de 1968 à 1988
Information
  • Cette photo est présentée sur http://www.galerie-photos.org dans l'album Insolites : Photos insolites
    Suivez le lien pour découvrir les autres photos de la galerie Insolites
Images aléatoires
 
La Maison de Bois à Mâcon

Cette photographie n'a pas encore été décrite avec précision [...]

Couple de lions

Si on se souvient de toutes les paroles des Arabes et du titre de seigneur qu'ils donnent respectueusement au lion en contant ses prouesses, le lion [...]

Le pont de Romorantin

Romorantin, autrefois appelée Romorantium ou encore Rivus Morentini, se situe à 42 km au sud-est de Blois. Il s'agit d'un chef-lieu [...]

Les flamants roses à Villars-les-Dombes

Cette photographie n'a pas encore de définition détaillée [...]

 
Images aléatoires
 
La Maison de Bois à Mâcon

Cette photographie n'a pas encore été décrite avec précision [...]

Couple de lions

Si on se souvient de toutes les paroles des Arabes et du titre de seigneur qu'ils donnent respectueusement au lion en contant ses prouesses, le lion [...]

 
 
Le pont de Romorantin

Romorantin, autrefois appelée Romorantium ou encore Rivus Morentini, se situe à 42 km au sud-est de Blois. Il s'agit d'un chef-lieu [...]

Les flamants roses à Villars-les-Dombes

Cette photographie n'a pas encore de définition détaillée [...]

 
Images aléatoires
La Maison de Bois à Mâcon

Cette photographie n'a pas encore été décrite avec précision [...]

Couple de lions

Si on se souvient de toutes les paroles des Arabes et du titre de seigneur qu'ils donnent respectueusement au lion en contant ses prouesses, le lion [...]

Le pont de Romorantin

Romorantin, autrefois appelée Romorantium ou encore Rivus Morentini, se situe à 42 km au sud-est de Blois. Il s'agit d'un chef-lieu [...]

Les flamants roses à Villars-les-Dombes

Cette photographie n'a pas encore de définition détaillée [...]

 le dire à un ami
Partager sur facebook   twitter   linkedin

 
 
 
http://www.galerie-photos.org

[reflex canon]   [canon eos]   [reflex numérique]   [galeries photos]   [articles]   [blog]   [liens]   [partenaires]   [contact]


(c) Indigene 2019 - Toute reproduction, même partielle,
du site ou de son contenu est interdite